1. Le dessert de la cantine

A partir de 7-8 ans (mais ce n’est qu’une indication). Voir également 2016-01-18 Réseaux à quel âge car on n’est pas censé être sur un réseau social aussi jeune. Les boutons partage s’adressent donc aux parents.

Le jeu se joue à deux : une personne connaît la solution et tente de la faire découvrir à l’autre au travers de questions. L’enchaînement des questions dépend fortement des réponses. Il faudra lire les premières réponses pour comprendre le scénario proposé.

1.1. Mise en scène

La cantine de l’école n’arrive jamais à trouver les desserts qui plaisent. On les retrouve souvent inachevés dans les assiettes qui reviennent à la cuisine. Le cuisinier voudrait savoir, alors qu’il compose ses menus, si les desserts qu’il propose ont une bonne chance d’être appréciés. Il voudrait faire un sondage ou un vote. Il doit connaître les résultats des votes le jeudi matin pour avoir le temps de composer ses menus et de faire des courses pour la semaine suivante. Pourrez-vous l’aider ?

Q1 : Que proposez-vous comme moyen de sondage ? (un moyen d’aujourd’hui)

Après le premier sondage, le cuisinier est content. Il y a moins de desserts inachevés dans les assiettes. Les élèves sont contents aussi.

Pourtant un mois plus tard, tout semble se dérègler. Le cuisiner suspecte les parents qui préfèreraient choisir le dessert pour leur enfant.

Q2 : Que s’est-il passé ? Que proposez-vous pour y remédier ?

Tout semble être revenu à la normale et puis, patatras, tout se dérègle encore. Il y a 120 élèves et chaque semaine, il y en 200 qui votent. Mais tout le monde utilise des pseudonymes. Le cuisinier ne sait plus qui est qui et qui vote. Hier soir, il a regardé les votes : il y en avait 110. Ce matin, il regarde à nouveau, il y en avait 170.

Q3 : Que s’est-il passé à votre avis ? Comment le cuisiner va-t-il s’en servir ?

Le cuisiner est plutôt satisfait. Les desserts choisis par les votes sont de nouveaux populaires.

Tout le monde est plutôt content sauf un élève qui a été convoqué chez le directeur. Il ne comprend pas pourquoi mais il va bientôt le savoir. Tout ce qu’il sait est que le directeur n’aime pas trop les élèves qui n’écoutent pas les professeurs.

Q4 : A votre avis, pourquoi le directeur convoque-t-il l’élève ? Comment aurait-il pu le savoir ?

L’élève a compris. Cela ne lui arrivera plus. Mais le directeur de l’école a une autre idée en tête. Le cuisinier est fatigué de récolter les résultats de ses sondages à la main. Il va voir le directeur. Il concocte ensemble une solution qui prendra quelques mois à être mise en place. Elle utilise les smartphones.

Q5 : Quelle pourrait être cette solution ?

Les élèves ont maintenant un autre moyen pour choisir les desserts qu’ils préfèreraient déguster.

Mais le directeur a une autre idée en tête. Il voudrait utiliser la même solution pour proposer d’autres services aux élèves. Cela prend de nouveaux quelques mois et quelques longues discussions mais cela marche plutôtt bien. Les élèves en sont très friands, les parents également. On peut maintenant consulter les devoirs donnés par les professeurs. C’est très pratique surtout si on a oublié son cahier en classe. Les parents sont très contents aussi car ils peuvent consulter ce qui est fait en cours.

Quelques mois plus tard, le directeur a convoqué les parents d’un élève. Personne ne sait pourquoi mais il est souvent fatigué.

Q6 : Auriez-vous une petite histoire à raconter à ce sujet ?

Q7 : A votre le directeur de l’école a-t-il le droit de faire tout ça ?

Q8 : A votre avis, la précédente question ne vous enjoint-elle pas à répondre de façon manichéenne ? Aurait-il le droit de faire autre chose ?